UP
LiveZilla Live Chat Software

Lion and Sun Tour (13 Day Tour)

Les étapes majeures : Téhéran, Shiraz, le Désert de Lut, Bam, Mahan, Rayen, Fahraj ou Zeinoddin, Abarkuh, Mehriz, Saryazd, Yazd, Meybod, Nain, Varzaneh, Isfahan, Natanz, Abyaneh, Kashan et Qom

Le Lion et le Soleil sont les principaux emblèmes de l'Iran, et figuraient auparavant sur le drapeau national du pays. Le motif, qui illustre les traditions iraniennes anciennes et modernes, est devenu un symbole populaire en Iran au 12ème siècle. Il a de nombreuses significations historiques. Tout d'abord, en tant que motif scientifique et laïque, ce n'était qu'un symbole astrologique et zodiacal. Sous les Safavides et les premiers rois Qadjar, il est devenu davantage associé à l'islam chiite. Au cours de l'ère safavide, le lion et le soleil représentaient les deux piliers de la société, l'état et la religion islamique. Puis, il est devenu un emblème national pendant l'ère Qadjar. La signification du symbole a changé plusieurs fois entre cette époque et la révolution de 1979. Le lion pourrait être interprété comme une métaphore de l’Imam Ali ou il pourrait symboliser Rostam, le héros légendaire de la mythologie iranienne. Le Soleil a alternativement été interprété comme le symbole de la patrie ou Jamshid, le Shah mythique de l'Iran.

A travers ce voyage, vous percerez les mystères d'un pays aux charmes envoûtants. Il est très souvent plébiscité par les voyageurs qui visitent le pays pour la première fois, car il comprend les principales attractions touristiques d'intérêt historique et culturel.

Jour 1: Arrivée à Téhéran, visite de Téhéran

Visites: Musée des tapis, Complexe Sa'ad Abad, Musée Reza Abbasi, Tour Milad, Pont Tabiat (sur demande, moyennant un supplément)

Aujourd'hui, nous allons débuter tôt pour visiter le musée du Tapis qui abrite plus de 100 pièces spectaculaires de toute l'Iran. Ici, nous aurons l'occasion de voir une grande variété de tapis persans tissés à la main. Il nous sera également conté l'histoire de ces tapis.

Ensuite, nous rendons visite au Complexe Sa'ad Abad comptant une immense superficie de 1 100 000 mètres carrés et nous visiterons 2 des plus emblématiques palais du complexe. Le complexe a d'abord été construit et habité par les monarques Qajar au 19ème siècle. La dynastie des Pahlavi, y vivait dans les années 1920, et Mohammad Reza Pahlavi, s'y est installé dans les années 1970. Après la révolution de 1979, le complexe est devenu un musée. Sa'ad Abad nous laissera sans aucun doute une impression durable.

Viendra ensuite le moment du déjeuner, organisé dans un restaurant exquis et traditionnel.

Ensuite, nous nous arrêtons au musée Reza Abbasi situé à Seyed Khandan. Le musée a pris le nom de l’un des artistes de la période Safavide. Il abrite une collection unique d'art persan datant du deuxième millénaire av. J.-C., de l'époque pré-islamique puis des siècles suivants.

Enfin, nous visitons la Tour Milad, la sixième plus grande tour du monde située à 435 mètres de la base jusqu'à la pointe de l'antenne (si elle est ouverte). Le soir, nous pouvons faire un tour jusqu’au pont Tabiat (“Pont Nature”) moyennant un supplément. C'est le plus grand pont piéton construit en Iran. Long de 270 mètres, il relie deux parcs publics - le parc Taleghani et le parc Abo-Atash - en s'étendant sur l'avenue Shahid Modarres, l'une des principales routes du nord de Téhéran.

Attention: la priorité dans les visites peut être modifiée en raison de votre arrivée, de votre guide et des vacances officielles et non officielles de certains musées.

 

Jour 2: visite de Téhéran, transfert à Shiraz en train

Visites: Musée national d'Iran ou Palais Golestan ou Bazar ou National Jewelry Museum, 

Nous commençons la journée tôt le matin par une visite du Musée national d'Iran, une institution formée de deux complexes : le Musée de l'Iran antique qui a été ouvert en 1937 et le Musée de l'ère islamique qui a été inauguré en 1972. Il abrite des témoignages de premier plan, de véritables chefs-d’œuvre de l’art iranien, remontant à la pré histoire, puis à l’antiquité iranienne :  poteries, figurines, bronzes, textiles ainsi que des livres et des pièces de monnaie rares. Nous verrons l'évolution de l'humanité à travers le spectacle merveilleux de ces reliques, jusqu’aux objet de l’époque islamique : décors de stucs, céramiques, etc.

Ensuite, nous partons à la découverte du palais du Golestan, l'ancien complexe royal Qadjar. C'est l'un des plus anciens monuments historiques du patrimoine mondial appartenant à un groupe de bâtiments royaux qui étaient autrefois enfermés dans les murs de chaume de la cité de Téhéran. Il se compose de jardins, de bâtiments royaux, de collections d'artisanat iranien et de cadeaux européens des XVIIIe et XIXe siècles.

Ensuite, nous nous promenons dans le bazar. Le bazar, en Iran, est le poumon économique du pays. C’est aussi le lieu privilégié de socialisation et un lieu où s’exercent les pouvoirs corporatistes et politiques.

Déjeuner.

Puis viendra le temps de notre transfert à la gare, pour prendre la direction de Shiraz. 

Jour 3: visite Shiraz

Visites: Palais Karim Khan, Mosquée Vakil, Vakil Bazaar, SarayeMoshir, Mosquée Nasir Almolk, tombe d'Hafez et Saadi, Ali-Ebn-e-Hamzeh, Jardin JahanNama, Jardin Delgosha et le tombeau de Khajoy-e-Kermani

Shiraz est reconnue comme le cœur de la culture perse et cette ville de sophistication ne manquera jamais d'évoquer des images de roses, de rossignols, de jardins et de poésie. Au début de la matinée, replongez-vous dans l’atmosphère de Shiraz, à l’époque de la dynastie des Zand. Soyez inspiré par le magnifique palais Karim Khan, la splendide mosquée Vakil, le bazar Vakil et Saray-e-moshir avec sa splendide architecture et ses intéressantes échoppes d’artisanat, la mosquée Nasir Almolk.

Ensuite, nous nous arrêterons pour un déjeuner iranien dans l'un des restaurants traditionnels de Shiraz.

Cette magnifique ville dans la province de Fars abrite des poètes célèbres tels que Hafez et Sa'adi et des sites historiques d'époques différentes remontant à 6 000 ans ont pu être mis à jour. Hafez est l'un des plus grands poètes qui ont impressionné le monde entier par la maîtrise de leur art. Ses poèmes enchantent encore aujourd’hui et son tombeau est devenu un lieu de recueillement. Saadi était un poète, philosophe et mystique est un des premiers grands voyageurs. Il a voyagé dans différents pays et villes il y a environ sept siècles. Puis il a rassemblé toutes ses expériences en vers, en rimes et en prose dans deux livres intitulés Boustan et Golestan. N’hésitez pas à parcourir ces œuvres en anglais ou en français, elles sont source d’inspiration pour de nombreux iraniens. Nous aurons l'occasion de rendre hommage aux tombeaux de ces grands poètes

Dans la soirée, nous visiterons Ali-Ebn-e-Hamzeh et soyons prêts à admirer ses beautés. Nous nous promenons dans le jardin de Jahan Nama et ses cèdres géants et fiers. Enfin, nous visiterons le jardin de Delgosha et le tombeau de Khajoy-e-Kermani d'où la perspective sur la ville mystérieuse de Shiraz restera dans notre esprit.

 

Jour 4: Une excursion à Persépolis & Necropolis, visite Shiraz (l'ancien patrimoine historique-culturel du district de Sang-e-sia)

Visites : Persépolis, Necropolis, quartier de Sang-e-sia, Bibidokhtaran, Mosquée Mirhadi, Mosquée Moshir, tombe de Sibooyeh, les hôtels traditionnels de la chaîne Niayesh

Notre excursion pour aujourd'hui est Persepolis. Fondée par Darius I en 518 avant JC, Persépolis était la capitale de l'Empire achéménide. La cité a été construite sur une immense terrasse semi-artificielle creusée dans la roche. Le « roi des rois » y a créé un impressionnant complexe de palais inspirés des modèles mésopotamiens. L'importance et la qualité des ruines en font un site archéologique unique. Il semble que Darius ait planifié ces constructions non seulement comme siège du gouvernement mais aussi, et surtout, comme un lieu de spectacle et un centre spectaculaire pour les réceptions et les festivals des rois achéménides et de leur empire notamment pendant Nowruz.

La deuxième visite où nous nous arrêtons est Necropolis. En face du mont Rahmat, à dix minutes au nord, se dresse fièrement la nécropole, magnifique lieu de sépulture des rois achéménides. Le site renferme également sept bas-reliefs remontant aux périodes Elamite et Sassanid.

Ensuite, nous retournons à l'hôtel pour un peu de détente. Dans la soirée, nous partons à pied pour une visite du quartier historique et culturel de Sang-e-sia (pierre noire), visite du sanctuaire de Bibidokhtaran avec son architecture unique qui est un rappel du célèbre Dôme de Soltaniyeh à Zanjan (le troisième plus grand dôme du monde après les dômes de la cathédrale de Florence et de Sainte-Sophie), son importance dans le monde musulman peut être comparée à celle de la coupole de Brunelleschi pour l'architecture chrétienne.

Visite du très vieux cyprès et la mosquée de Mirhadi, visite de la mosquée Moshir et promenade jusqu’à l’église arménienne (en tant que chrétien, vous pouvez visiter si vous le souhaitez), visite du tombeau de Sibooyeh, visite des hôtels traditionnels de la chaîne de Niayesh qui incluent les maisons historiques de Moayedi, Mostafavi et Nematollahi. Vous verrez l'évolution de l'architecture iranienne depuis 200 ans, à l'ère Qajar et à l’époque contemporaine. Vous découvrirez certains éléments de l'architecture dans la décoration intérieure des anciennes maisons de Pahlavi telles que l'arrière-cour, la cour et les chambres autour de la cour, la maison d'hôtes, la piscine, le Shahneshin, l'Orsi, le Panjdari et le Gushvareh. Nous clôturons notre belle journée par un diner typique au restaurant Delgosha.

 

Jour 5: Route Vers le désert Dasht-e Lut et Yardangs, Visite du Bakhtegan, Dehmurd, Herat et Rafsanjan en chemin

Visites : le lac Bakhtegan, le village de Dehmurd, les villes de Herat et de Rafsanjan, le désert de Lut Desert et Yardangs

Aujourd'hui, nous prenons la route vers le désert de Lut, largement désigné sous le nom de Dasht-e Lut (qui signifie littéralement «la plaine du vide»). C'est un grand désert situé dans les provinces de Kerman et Sistan et Baluchestan. C'est le 27ème plus grand désert du monde et a été inscrit sur la liste du patrimoine mondial de l'UNESCO le 17 juillet 2016. La surface du sol a été mesurée à des températures allant jusqu'à 70 ° C, ce qui en fait l'un des endroits les plus secs et les plus chauds au monde. Nous traverserons le désert et profiterons de ses beautés naturelles jusqu’à Shahdad. Sur le chemin, nous visiterons le lac Bakhtegan, le village de Dehmurd, les villes Herat et Rafsanjan, célèbre pour sa pistache. Nous passons la nuit dans une maison traditionnelle dans le village de Dolat Abad.

 

Jour 6: visite de Bam, Mahan & Rayen

Visites : le tombeau de Shah Ne'mat Ollah-e-Vali, le jardin de Shazdeh, Arg-e-Bam (citadelle de Bam), le château de Rayen

Aujourd'hui, nous partons de bonne heure pour Bam. En chemin, nous faisons un court arrêt à Mahan. Mahan est connue pour renfermer le tombeau de Shah Ne'mat Ollah-e-Vali, le grand chef soufi, ainsi que l’un des plus beaux jardins d’Iran, le jardin de Shazadeh. C’est un jardin classique persan situé à 6 km de Mahan, sur une colline, au pied des montagnes, tel un paradis au cœur du désert. Il se compose d'une structure d'entrée et d'une porte à l'extrémité inférieure et d'une structure résidentielle à deux étages à l'extrémité supérieure. Entre les deux se trouvent des fontaines qui utilisent la pente naturelle pour s’alimenter. Le jardin est un bel exemple de jardins persans qui tirent le meilleur parti du climat et des contraintes géologiques.

Ensuite, vous visiterez les restes de l'Arg-e-Bam (citadelle de Bam). En tant que plus grand site construit en briques crus et en pisé dans le monde, le site attire encore l'attention des voyageurs en Iran. Bam et “son paysage culturel” est classée au patrimoine mondial de l'UNESCO. L'origine de cette immense citadelle sur la route de la soie remonte à l'empire achéménide (sixième au quatrième siècle av. J.-C.) et même au-delà. Malgré le terrible séisme qui en a détruit une grande partie, en 2003, Bam reste un haut lieu du tourisme en Iran.

Ensuite, nous nous arrêtons à Rayen pour visiter l'intéressante citadelle, qui est une réplique de la Citadelle de Bam. Nuit dans un hôtel à Kerman ou à Mahan.

 

Jour 7: Route pour Zeinoddin ou Fahraj, visite du village de Meymand en route

Visite : Fahraj ou le caravansérail Zeinoddin, le village rocheux de Meymand

Aujourd'hui, nous poursuivons notre vers Zeinoddin ou Fahraj. Dans le passé, pour leur sécurité, les voyageurs se déplaçaient en caravanes. Chaque caravane parcourait 6 farsakhs (1 manzel) tous les jours. Le Farsakh est une unité de mesure de distance iranienne représentant 6,24 kilomètres. En passant par un manzel, la caravane pouvait rester pour se reposer et se détendre. Saryazd, Fahraj et Zeinoddin ont été les premiers caravansérails sur les routes entre Yazd, Shiraz, Kerman et Sirjan. Rester une nuit dans un de ces caravansérails sera une expérience inoubliable. Celui de Zeinoddin est un caravansérail safavide au cœur du désert, restauré de la meilleure façon possible en prenant soin de conserver son caractère fonctionnel de l’époque. Il a obtenu deux prix de l'UNESCO en 2005 et 2006.

Sur le chemin de Zeinoddin ou de Fahraj, nous visiterons le village rocheux de Meymand, un village très ancien situé près de la ville de Shahr-e Babak dans la province de Kerman. Meymand est considéré comme une des premières résidences humaines dans le plateau iranien, datant de 12 000 ans. La plupart des habitants vivent dans les 350 maisons excavées à la main au milieu des roches, dont certaines ont été habitées pendant 3 000 ans. Des gravures en pierre de près de 10 000 ans se retrouvent dans le village et des dépôts de poterie de près de 6 000 ans attestent de la longue histoire du village. Le 4 juillet 2015, le village a été ajouté à la liste des sites du patrimoine mondial de l'UNESCO.

 

Jour 8: Route pour Yazd, visiter de Mehriz et Saryazd sur le chemin, visite de Yazd

Visites : Mehriz, Château de Saryazd, Tours Zoroastriennes du Temple du Feu et du Silence, Complexe Amir Chakhmaq

Sur le chemin de Yazd, nous visiterons tout d’abord Mehriz, située à 30 kilomètres au sud de la ville de Yazd. Il se compose d'un quartier central et de cinq centres villageois. Selon les historiens, le nom appartient à "Mehrnegar" la fille bien-aimée d'Anoushirvan, le roi Sassanide. Cette ville a été reconnue pendant la fin de l'ère Sassanide (IVème av. JC), comme une région au doux climat et a connu son essor au cours de cette période

L'endroit suivant où nous nous arrêterons en route est le château de Saryazd qui est un château construit pendant la dynastie Sassanide (IIIème siècle) dans le village de Saryazd. Le château a été l'un des plus anciens et les plus grands coffres-forts en Iran où les céréales, l'argent, l'or et les bijoux y étaient conservés pendant les invasions. Le château et ses hautes tours est réputé imprenable. Le fossé a une largeur de 6 mètres et une profondeur de 3 à 4 mètres. Le château possède trois étages en briques de terre.

Ensuite, nous continuons jusqu'à Yazd. En allant à l'hôtel, nous visiterons les tours zoroastriennes du Silence, une structure surélevée circulaire construites par les Zoroastriens pour l'excarnation (pour que les cadavres soient exposés aux oiseaux carnivores) et le Temple du Feu, un lieu de culte majeur pour les Zoroastriens. Le soir, nous visiterons le complexe Amir Chakhmaq à l’architecture remarquable pour ses alcôves symétriques. C'est une mosquée située sur une place du même nom, contenant également un caravansérail, un tekyeh (un lieu où les chiites se rassemblent pour le deuil de Muharram), un hammam, un puit d'eau froide et une confiserie.

Le bâtiment s'allume après le coucher du soleil. L’éclairage orange illumines alcôves voûtées et en fait un spectacle à part entière.

Jour 9: Visite de Yazd

Visites: la mosquée Jame, la vieille ville, la prison d'Alexandrie, la tombe des 12 Imams, le jardin Dowlatabad, le musée de l'eau de Yazd, les ateliers de confiserie et d'artisanat

Yazd est une ville bâtie en partie en argile, il s'agirait de l'une des plus anciennes villes du monde, elle est entourée du sommet de Shirkouh à 4000 mètres d’altitude et de deux des plus majestueux déserts d’Iran, Dasht-e-Kavir et Kavir-e-Loot. Cette ancienne ville accueille des mosquées aux beautés sensationnelles. La coexistence des splendides temples du feu et des sites sacrés de différentes religions étonnent tous les visiteurs.

La visite d'aujourd'hui comprend la visite de la mosquée Jame, la vieille ville de Yazd, l'école domotique du XVe siècle, connue sous le nom de prison d'Alexandre, en raison d'une référence à cette place apparemment diabolique dans un poème de Hafez. Que le puits profond au milieu de sa cour soit en fait construit par Alexandre le Grand et utilisé comme un donjon semble douteux, peu importe ce que dit le guide. L'édifice vaut la peine d’être vu et donne accès à un grand nombre d'ateliers artisanaux.

Nous passons devant la tombe des 12 Imams, une tombe de brique du début du 11ème siècle, au cœur de la vieille ville historique de Yazd. Les inscriptions anciennes, mais maintenant détériorées à l'intérieur, portent les noms des Imams chiites, bien qu'aucun ne soit effectivement enterré ici. Continuation de notre parcours dans les vielles ruelles en passant par le jardin Dowlatabad, un authentique jardin iranien qui attire annuellement des milliers de touristes locaux. Il s'agit d'un complexe construit selon le style architectural iranien d'origine et se compose d'un grand jardin et de plusieurs bâtiments.

Ensuite, nous nous dirigeons vers le musée de l'eau de Yazd. Ce musée de 124 ans présente les techniques et les outils utilisés au cours des 4 derniers millénaires en Iran dans la création des conduits d’irrigation souterrains (appelés qanats) et en les connectant à la ville et à des emplacements à des fins agricoles, notamment. Le musée de l'eau de Yazd a été ouvert en 2000 à la suite de la première conférence internationale sur le qanat à Yazd. Le musée était autrefois une maison de commerce construite en 1929. Deux qanats cheminent sous le musée à différents niveaux, accessibles par un escalier spécial appelé Payab. Le musée est l'une des visites incontournables de Yazd.

Enfin, nous rendons visite aux ateliers de confection et d'artisanat.

 

Jour 10: Route pour Ispahan, visite de Meybod, Nain et Varzaneh en chemin

Visites : Citadelle de Narin à Meybod, Mosquée Jame et Moulin à eau de Rigareh à Nain, Citadelle de Ghoortan à Varzaneh

Aujourd'hui, nous quittons Yazd pour Ispahan (environ 300 kms) à 8h du matin. Sur le chemin, nous visiterons d’abord Meybod, une ville fondée sous l’ère pré-islamique et qui abrite de nombreux points d'intérêts anciens. C'était la capitale de l'Iran pendant la dynastie de Mozaffarid qui régna dans le Fars et le Kerman au 14ème siècle. Le royaume de Mozaffari est originaire de Meybod où est né le premier roi. L'une des plus anciennes citadelles en Iran est le la citadelle de Narin à Meybod, qui remonte à l’ère Sassanide. C'est l'une des reliques les plus importantes de la province qui remonte à la période précédant l'avènement de l'islam en Iran et a été enregistrée comme l'un des bâtiments nationaux majeurs. Cette ancienne citadelle a été construite sur le sommet de la colline de Galeen et surplombe la ville. Le caravansérail Abbasi est un autre exemple des bâtiments historiques de l'ère safavide.

Ensuite, nous poursuivons notre route vers la belle ville de Nain. Il y a plus de 3 000 ans, les Perses ont appris à construire des aqueducs souterrains (qanat en persan) pour ramener l'eau des montagnes vers les plaines. Dans les années 1960, ce système ancien fournissait plus de 70% de l'eau utilisée en Iran. Nain est l'un des meilleurs endroits du monde pour voir ces qanats fonctionner. A Nain se trouvent également quelques-uns des monuments les plus remarquables de toute l'Iran : la Mosquée Jame (l’une des quatre premières mosquées construites en Iran après l'invasion arabe), la citadelle pré-islamique de Narenj, la maison traditionnelle de Pirnia (16è siècle) devenue musée ethnologique, le vieux bazar, Rigareh, un moulin à eau.

Nous passerons ensuite à Varzaneh, célèbre dans le monde entier pour son désert spectaculaire ayant les dunes de sable les plus élevées. Les autres attractions de Varzaneh incluent le lac Gavkhuni et son écosystème préservé, accueillant des milliers d'oiseaux migrateurs et la Montagne Noire, la Mosquée Jame de Varzaneh, le Vieux Pont, la Citadelle de Ghoortan, les Tours de Pigeons, le Complexe de Camel Mill, le Complexe Ox-well, le Caravansérail, les réservoirs d'eau et les Tours à Vent. Unique à Varzaneh, les costumes féminins locaux sont typiques de la région. Contrairement au reste de l'Iran, les femmes portent généralement des chadors blancs plutôt que des noirs.

Nous déjeunons dans une maison locale à Varzaneh puis nous poursuivons la route vers Ispahan. (Ce jour-là, compte tenu des conditions de route, le guide touristique fera de son mieux pour vous montrer le plus grand nombre de sites possible dans chaque ville).

Jour 11: visite Ispahan

Visites : Place de l’Imam, Mosquée Sheikh Lotfollah, Mosquée de l’Imam, Ali Qapu, Chehel Sotoun, Hasht Behesht, Bazar

Ispahan, la ville légendaire qui ne manque jamais d'enchanter ses visiteurs, est la perle de l'archéologie islamique traditionnelle. Elle connaît actuellement un renouveau artistique grâce aux travaux d’artistes contemporains. D'après la légende, la ville a été construite sous Tahmouras ou Keykavous. Pendant l'ère Safavide (XVIIème siècle), Ispahan était réputé pour ses jardins et ses palais mais aussi pour son intense activité commerciale, dénommée "la moitié du monde".

Notre journée comprend la célèbre et monumentale place de l’Imam (ou Place Naghsh-e Jahan) afin d'y découvrir les majestueux édifices qui entourent cette place classée au Patrimoine mondial de l'UNESCO : palais Cheikh Lotfollah et mosquée de l’Imam et Aliqapu. Par sa superficie, la place est la seconde au monde, après Tienanmen en Chine. Autour de cette immense place s’organisent également les ruelles d’un des bazars les plus célèbres d’Iran, dont les productions artisanales et artistiques ont fait la réputation d’Ispahan. À proximité nous poursuivrons par la visite de Chehel Sotoun (le Palais aux quarante colonnes) et le Palais Hasht Behesht

Nuit à Ispahan.

Jour 12: Route pour Kashan via Natanz et Abyaneh

Visites: Natanz, le tombeau de Cheikh Abd al-Samad, le château de Tarq, Abyaneh

Sur le chemin de Kashan, nous visiterons d'abord Natanz, une ville située à 70 kilomètres au sud-est du Kashan, dont le climat agréable et les fruits locaux sont bien connus en Iran. De nombreux petits sanctuaires entourent la région, dont le sanctuaire du cheikh Sufi Abd al-Samad. Les éléments du complexe actuel datent de 1304 avec des ajouts et des restaurations ultérieurs tels que la voûte Khaneqah et Muqarnas. Ensuite, nous visiterons le château de Tarq, un château historique de l'ère Sassanide, situé dans le village de TarqRud. Ensuite, nous poursuivons jusqu’au village Abyaneh (site UNESCO) dans le district rural de Barzrud, situé au pied du mont Karkas et à proximité du désert. Au sommet du village se trouve les ruines d'un fort de l'époque Sasanid. Le dialecte du peuple d'Abyaneh a conservé certaines caractéristiques de la langue moyenne perse, la langue de la Perse sassanide. Nous apprécions la sérénité et la beauté de ce village pittoresque, dotée de maison à l’architecture particulière et nous rencontrons les habitants qui parlent, vivent et s'habillent dans le style persan d'origine. Nous finissons notre journée à Kashan.

Jour 13: visite de Kashan, transfert à l’aéroport international de Téhéran via Qom, départ d'Iran

Visites : maisons historiques de Borujerdiha et Tabatabaeiha, Jardin Fin, Qom, le sanctuaire de Fatema Masumeh

Nous commençons notre journée en visitant les maisons historiques de Borujerdiha et Tabatabaeiha au Kashan dignes illustrations de l'architecture du siècle précédent, sous l'ère Qajar. Ensuite, nous nous arrêterons au Jardin Fin, un jardin traditionnel persan contenant le Bassin de Kashan, où Amir Kabir, le chancelier de Qajarid, fut assassiné par un envoyé par du roi Nasereddin Shah en 1852. Terminé en 1590, le jardin Fin est le plus ancien jardin existant en Iran. Peu de temps après, nous allons déjeuner puis nous quittons Kashan l’aéroport international. Sur le chemin, passerons à Qom devant le sanctuaire de Fatema Masumeh, dont l’accès est réservé aux musulmans. Qom est considéré par les musulmans chiites comme la deuxième ville la plus sacrée en Iran après Mashhad (par choix, on peut visiter Dasht-e Kavir et le Carvanserail Maranjab à la place).

Nous effectuerons ensuite notre transfert jusqu’à l’aéroport IKA pour notre vol retour, quittant la terre de l'histoire, la culture, la nature, la beauté et l'hospitalité, dont vous aurez de bons souvenirs pour toujours. (Dans ce programme, nous n'avons pas jugé nécessaire de réserver un hôtel pour cette nuit. Sur demande, nous pouvons réserver l'hôtel à IKA pendant quelques heures ou toute une nuit en fonction de votre heure de départ).