LiveZilla Live Chat Software
UP

Désert de Lut - Qanat Tour

 

L’UNESCO a voté en faveur de l'inscription du désert de Lut sur la Liste du patrimoine mondial le dimanche 17 juillet 2016. Cette inscription porte le nombre total de sites iraniens reconnus par l’UNECSO à 21, suite à l'inscription de l'ancien système des qanats (khanats) quelques jours plus tôt. L'Iran possède ainsi le plus grand nombre de sites du patrimoine mondial au Moyen-Orient. Suivons cette piste d’aventure qui nous amène dans la province de Kerman jusqu’au redouté désert Dasht-e Lut, puis remontons la route des caravanes jusqu’aux villes mythiques de Yazd, Shiraz et Ispahan, sans oublier Persepolis. Histoire, patrimoine architectural, vestiges de la civilisation de Darius et vie dans le désert feront de votre séjour une initiation inoubliable à la civilisation perse.

 

 

Jour 1: Arrivée à Téhéran, visite de Téhéran, 

Visites : Musée national d'Iran, Palais Golestan, Bazar, Musée National des bijoux,

Lors de votre arrivée à l'aéroport de Téhéran, notre représentant, portant notre pancarte PTA, vous rencontrera et assurera votre transfert jusqu’à votre hôtel. Vous aurez le temps de vous reposer et de vous détendre avant que notre visite matinale de Téhéran commence. Pour éviter le trafic routier très dense, prendre le métro est la meilleure façon de visiter Téhéran. Nous prenons donc le métro et ponctuellement les taxis pour circuler plus rapidement et selon les modalités définies sur place par votre guide.

Nous commençons la journée tôt le matin par une visite du Musée national d'Iran, une institution formée de deux complexes : le Musée de l'Iran antique qui a été ouvert en 1937 et le Musée de l'ère islamique qui a été inauguré en 1972. Il abrite des témoignages de premier plan, de véritables chefs-d’œuvre de l’art iranien, remontant à la pré histoire, puis à l’antiquité iranienne :  poteries, figurines, bronzes, textiles ainsi que des livres et des pièces de monnaie rares. Nous verrons l'évolution de l'humanité à travers le spectacle merveilleux de ces reliques, jusqu’aux objet de l’époque islamique : décors de stucs, céramiques, etc.

Ensuite, nous partons à la découverte du palais du Golestan, l'ancien complexe royal Qadjar. C'est l'un des plus anciens monuments historiques du patrimoine mondial appartenant à un groupe de bâtiments royaux qui étaient autrefois enfermés dans les murs de chaume de la cité de Téhéran. Il se compose de jardins, de bâtiments royaux, de collections d'artisanat iranien et de cadeaux européens des XVIIIe et XIXe siècles.

Ensuite, nous nous promenons dans le bazar. Le bazar, en Iran, est le poumon économique du pays. C’est aussi le lieu privilégié de socialisation et un lieu où s’exercent les pouvoirs corporatistes et politiques.

Déjeuner.

Notre découverte de Téhéran se poursuit par la visite du musée national des bijoux, renfermant certainement une des plus inestimables collection de bijoux et de pierres précieuses du monde, accumulés depuis l’époque safavide (16ème siècle). Ne manquez pas le Darya-e-Noor (mer de la lumière), un des plus gros diamants (182 carats) appartenant à Nâder Shah.

Nuit à Téhéran

 

Jour 2 : Vol pour Kerman

Visites : visite de Kerman, complexe Ganjali Khan et bazar

Nous prenons un vol en direction de Kerman. Kerman est la ville la plus grande et la plus développée de la province de Kerman et la ville la plus importante du sud-est de l'Iran. C'est aussi l'une des plus grandes villes d'Iran en termes de superficie. Elle est célèbre pour sa longue histoire et son glorieux héritage culturel. La ville abrite de nombreuses mosquées historiques et des temples zoroastriens.

Nous visiterons le complexe et le Bazar de Ganjali Khan

Jour 3 et 4: Route vers le désert de Lut, nuits et randonnées dans le désert

Aujourd'hui, nous prenons la route vers le désert de Lut, largement désigné sous le nom de Dasht-e Lut (qui signifie littéralement «la plaine du vide»). C'est un grand désert situé dans les provinces de Kerman et Sistan et Baluchestan. C'est le 27ème plus grand désert du monde et a été inscrit sur la liste du patrimoine mondial de l'UNESCO le 17 juillet 2016. La surface du sol a été mesurée à des températures allant jusqu'à 70 ° C, ce qui en fait l'un des endroits les plus secs et les plus chauds au monde. Nous traverserons le désert et profiterons de ses beautés naturelles

Nous partirons pour une randonnée dans le désert et passerons la nuit dans un camp.

 

Jour 5: Route vers le caravansérail Zeinodin

Aujourd'hui, nous poursuivons notre route vers Zeinodin. Dans le passé, pour leur sécurité, les voyageurs se déplaçaient en caravanes. Chaque caravane parcourait 6 farsakhs (1 manzel) tous les jours. Le Farsakh est une unité de mesure de distance iranienne représentant 6,24 kilomètres. En passant par un manzel, la caravane pouvait rester pour se reposer et se détendre. Saryazd, Fahraj et Zeinoddin ont été les premiers caravansérails sur les routes entre Yazd, Shiraz, Kerman et Sirjan. Rester une nuit dans un de ces caravansérails sera une expérience inoubliable. Celui de Zeinoddin est un caravansérail safavide au cœur du désert, restauré de la meilleure façon possible en prenant soin de conserver son caractère fonctionnel de l’époque. Il a obtenu deux prix de l'UNESCO en 2005 et 2006.

 

Jour 6: Route pour Yazd, visiter de Mehriz

Visites : Mehriz, Tours Zoroastriennes du Temple du Feu et du Silence

Sur le chemin de Yazd, nous visiterons tout d’abord Mehriz, située à 30 kilomètres au sud de la ville de Yazd. Il se compose d'un quartier central et de cinq centres villageois. Selon les historiens, le nom appartient à "Mehrnegar" la fille bien-aimée d'Anoushirvan, le roi Sassanide. Cette ville a été reconnue pendant la fin de l'ère Sassanide (IVème av. JC), comme une région au doux climat et a connu son essor au cours de cette période

Nous y visitons le système de qanats. Il y a plus de 3 000 ans, les Perses ont appris à construire des aqueducs souterrains (qanat en persan) pour ramener l'eau des montagnes vers les plaines. Dans les années 1960, ce système ancien fournissait plus de 70% de l'eau utilisée en Iran.

Ensuite, nous continuons jusqu'à Yazd. En allant à l'hôtel, nous visiterons les tours zoroastriennes du Silence, une structure surélevée circulaire construites par les Zoroastriens pour l'excarnation (pour que les cadavres soient exposés aux oiseaux carnivores) et le Temple du Feu, un lieu de culte majeur pour les Zoroastriens. Nous visiterons (ou le lendemain) le complexe Amir Chakhmaq à l’architecture remarquable pour ses alcôves symétriques. C'est une mosquée située sur une place du même nom, contenant également un caravansérail, un tekyeh (un lieu où les chiites se rassemblent pour le deuil de Muharram), un hammam, un puit d'eau froide et une confiserie.

Le bâtiment s'allume après le coucher du soleil. L’éclairage orange illumines alcôves voûtées et en fait un spectacle à part entière.

Nuit à Yazd

 

Jour 7 : Visite de Yazd

Visites : la mosquée Jame, la vieille ville, la prison d'Alexandrie, la tombe des 12 Imams, le jardin Dowlatabad, le musée de l'eau de Yazd, les ateliers de confiserie et d'artisanat

Yazd est une ville bâtie en partie en argile, il s'agirait de l'une des plus anciennes villes du monde, elle est entourée du sommet de Shirkouh à 4000 mètres d’altitude et de deux des plus majestueux déserts d’Iran, Dasht-e-Kavir et Kavir-e-Loot. Cette ancienne ville accueille des mosquées aux beautés sensationnelles. La coexistence des splendides temples du feu et des sites sacrés de différentes religions étonnent tous les visiteurs.

La visite d'aujourd'hui comprend la visite de la mosquée Jame, la vieille ville de Yazd, l'école domotique du XVe siècle, connue sous le nom de prison d'Alexandre, en raison d'une référence à cette place apparemment diabolique dans un poème de Hafez. Que le puits profond au milieu de sa cour soit en fait construit par Alexandre le Grand et utilisé comme un donjon semble douteux, peu importe ce que dit le guide. L'édifice vaut la peine d’être vu et donne accès à un grand nombre d'ateliers artisanaux.

Nous passons devant la tombe des 12 Imams, une tombe de brique du début du 11ème siècle, au cœur de la vieille ville historique de Yazd. Les inscriptions anciennes, mais maintenant détériorées à l'intérieur, portent les noms des Imams chiites, bien qu'aucun ne soit effectivement enterré ici. Continuation de notre parcours dans les vielles ruelles en passant par le jardin Dowlatabad, un authentique jardin iranien qui attire annuellement des milliers de touristes locaux. Il s'agit d'un complexe construit selon le style architectural iranien d'origine et se compose d'un grand jardin et de plusieurs bâtiments.

Ensuite, nous nous dirigeons vers le musée de l'eau de Yazd. Ce musée de 124 ans présente les techniques et les outils utilisés au cours des 4 derniers millénaires en Iran dans la création des conduits d’irrigation souterrains (appelés qanats) et en les connectant à la ville et à des emplacements à des fins agricoles, notamment. Le musée de l'eau de Yazd a été ouvert en 2000 à la suite de la première conférence internationale sur le qanat à Yazd. Le musée était autrefois une maison de commerce construite en 1929. Deux qanats cheminent sous le musée à différents niveaux, accessibles par un escalier spécial appelé Payab. Le musée est l'une des visites incontournables de Yazd.

Enfin, nous rendons visite aux ateliers de confection et d'artisanat.

 

Jour 8 : Route vers Shiraz via Naqsh-e-Rostam et Persepolis.

Visites : Persepolis et Naqsh-e-Rostam

Fondée par Darius I en 518 avant JC, Persépolis était la capitale de l'Empire achéménide. La cité a été construite sur une immense terrasse semi-artificielle creusée dans la roche. Le « roi des rois » y a créé un impressionnant complexe de palais inspirés des modèles mésopotamiens. L'importance et la qualité des ruines en font un site archéologique unique. Il semble que Darius ait planifié ces constructions non seulement comme siège du gouvernement mais aussi, et surtout, comme un lieu de spectacle et un centre spectaculaire pour les réceptions et les festivals des rois achéménides et de leur empire notamment pendant Nowruz.

Le prochain arrêt sera Naqsh-e-Rostam. En face de la montagne de Rahmat, à dix minutes de route au nord, se dresse fièrement Naqsh-e-Rostam, le magnifique lieu de sépulture des rois achéménides. C'est aussi le site de sept bas-reliefs datant de la période élamite et sassanide.

Poursuite de la route jusqu’à Shiraz.

 

Jour 9: visite de Shiraz

Visites: Palais Karim Khan, Mosquée Vakil, Bazar Vakil, Saraye Moshir, Mosquée Nasir Almolk, tombeaux d'Hafez et de Saadi, Ali-Ebn-e-Hamzeh, jardin Jahan Nama, jardin Eram et le tombeau de Khajoy-e-Kermani

Shiraz est reconnue comme le cœur de la culture perse et cette ville de sophistication ne manquera jamais d'évoquer des images de roses, de rossignols, de jardins et de poésie. Au début de la matinée, replongez-vous dans l’atmosphère de Shiraz, à l’époque de la dynastie des Zand. Soyez inspiré par le magnifique palais Karim Khan, la splendide mosquée Vakil, le bazar Vakil et Saray-e-moshir avec sa splendide architecture et ses intéressantes échoppes d’artisanat, la mosquée Nasir Almolk.

Ensuite, nous nous arrêterons pour un déjeuner iranien dans l'un des restaurants traditionnels de Shiraz.

Cette magnifique ville dans la province de Fars abrite des poètes célèbres tels que Hafez et Sa'adi et des sites historiques d'époques différentes remontant à 6 000 ans ont pu être mis à jour. Hafez est l'un des plus grands poètes qui ont impressionné le monde entier par la maîtrise de leur art. Ses poèmes enchantent encore aujourd’hui et son tombeau est devenu un lieu de recueillement. Saadi était un poète, philosophe et mystique est un des premiers grands voyageurs. Il a voyagé dans différents pays et villes il y a environ sept siècles. Puis il a rassemblé toutes ses expériences en vers, en rimes et en prose dans deux livres intitulés Boustan et Golestan. N’hésitez pas à parcourir ces œuvres en anglais ou en français, elles sont source d’inspiration pour de nombreux iraniens. Nous aurons l'occasion de rendre hommage aux tombeaux de ces grands poètes

Dans la soirée, nous visiterons Ali-Ebn-e-Hamzeh et soyons prêts à admirer ses beautés. Nous nous promenons dans le jardin de Jahan Nama et ses cèdres géants et fiers. Enfin, nous visiterons le jardin de Delgosha et le tombeau de Khajoy-e-Kermani d'où la perspective sur la ville mystérieuse de Shiraz restera dans notre esprit.

Jour 10 : Toutes pour Ispahan via Pasargade

Visites : Pasargade, Place de l’Imam, Mosquée Sheikh Lotfollah, Mosquée de l’Imam, Ali Qapu, Chehel Sotoun, Hasht Behesht, Bazar

Sur le chemin, nous nous arrêterons à Pasargade qui était la capitale de l'Empire achéménide dans l'ancienne Perse sous Cyrus le Grand (559-530 av. J.-C.). Nous visiterons les monuments les plus majestueux dont le tombeau de Cyrus, le grand fondateur de l'Empire Achemenide, est le plus ancien. L'architecture merveilleuse de la tombe ne manquera pas de vous impressionner. C'était le lieu d'adoration pour les adeptes de plusieurs religions et c’est aujourd'hui un site archéologique et l'un des sites du patrimoine mondial de l'UNESCO en Iran. Ensuite, nous continuons jusqu'à Abarkuh, ville antique abritant des sites historiques à l'architecture intrigante au beau milieu du désert. Nous contemplerons un ancien cyprès vivant (4500 ans) à Abarkuh. Sa longévité à peine croyable le classe parmi les plus anciens de la planète. La beauté et les légendes autour ce cyprès laissent dans le cœur et l’âme des voyageurs comme un souffle d’éternité. Les arbres sont connus comme des symboles de longévité et sont la preuve que des conditions propices permettent de survivre à plusieurs millénaires. Les maisons de glace attireront ensuite notre attention. Elles étaient des bâtiments utilisés pour stocker de la glace tout au long de l'année, couramment utilisés avant l'invention du réfrigérateur. Certaines étaient des chambres souterraines, généralement construites proches des sources naturelles de glace hivernale telles que les lacs d'eau douce, mais beaucoup étaient des bâtiments avec différents types d'isolation.

Ispahan, la ville légendaire qui ne manque jamais d'enchanter ses visiteurs, est la perle de l'archéologie islamique traditionnelle. Elle connaît actuellement un renouveau artistique grâce aux travaux d’artistes contemporains. D'après la légende, la ville a été construite sous Tahmouras ou Keykavous. Pendant l'ère Safavide (XVIIème siècle), Ispahan était réputé pour ses jardins et ses palais mais aussi pour son intense activité commerciale, dénommée "la moitié du monde".

Notre journée comprend la célèbre et monumentale place de l’Imam (ou Place Naqsh-e Jahan) afin d'y découvrir les majestueux édifices qui entourent cette place classée au Patrimoine mondial de l'UNESCO : mosquée Cheikh Lotfollah et mosquée de l’Imam et Aliqapu. Par sa superficie, la place est la seconde au monde, après Tienanmen en Chine. Autour de cette immense place s’organisent également les ruelles d’un des bazars les plus célèbres d’Iran, dont les productions artisanales et artistiques ont fait la réputation d’Ispahan. À proximité nous poursuivrons par la visite de Chehel Sotoun (le Palais aux quarante colonnes) et le Palais Hasht Behesht

 

Jour 11 : Visite d’Ispahan

Visites : Mosquée Jame ', Cathédrale Vank, Menar Jonban, Si-o-seh pol, Forteresse Gouged

La mosquée de Jame Ispahan est un véritable musée de l'architecture islamique et retrace plusieurs siècles d'évolution, du début de l'Islam à nos jours. Ensuite, nous visiterons la cathédrale Vank qui est l'une des plus belles églises arméniennes du monde. Ensuite, nous nous arrêtons devant Menar Jonban, la tombe d'un soufi avec ses “minarets tremblants” et quelques ponts historiques.

Notre journée se terminera par une visite au pont Allahverdi Khan connu sous le nom de Si-o-seh pol, le pont de trente-trois travées. C'est l'un des exemples les plus célèbres de la conception des ponts Safavides et le pont le plus long sur le Zayanderud (la plus grande rivière du plateau iranien dans le centre de l'Iran) avec une longueur totale de 298 mètres.

 

Jour 12: Route pour Kashan, visite d’Abyaneh en route

Visites : village d'Abyaneh, maisons historiques de Borujerdiha et Tabatabaeiha

Aujourd'hui, nous nous dirigeons vers Kashan. Sur le chemin, nous nous arrêterons au village Abyaneh (site UNESCO) dans le district rural de Barzrud, situé au pied du mont Karkas et à proximité du désert. Au sommet du village se trouve les ruines d'un fort de l'époque Sasanid. Le dialecte du peuple d'Abyaneh a conservé certaines caractéristiques de la langue moyenne perse, la langue de la Perse sassanide. Nous apprécions la sérénité et la beauté de ce village pittoresque, dotée de maison à l’architecture particulière et nous rencontrons les habitants qui parlent, vivent et s'habillent dans le style persan d'origine. Nous finissons notre journée à Kashan en visitant les maisons historiques de Borujerdiha et Tabatabaeiha dignes illustrations de l'architecture du siècle précédent, sous l'ère Qajar

 

Jour 13 : Route pour l’aéroport international de Téhéran

Nous effectuerons notre transfert jusqu’à l’aéroport IKA pour notre vol retour, quittant la terre de l'histoire, la culture, la nature, la beauté et l'hospitalité, dont vous aurez de bons souvenirs pour toujours. (Dans ce programme, nous n'avons pas jugé nécessaire de réserver un hôtel pour cette nuit. Sur demande, nous pouvons réserver l'hôtel à IKA pendant quelques heures ou toute une nuit en fonction de votre heure de départ).