UP
LiveZilla Live Chat Software

Le Golfe Persique (12 Jours)

Le Golfe Persique, c’est un monde à part en Iran. Une histoire et une culture millénaire, une région stratégique aussi. Plongez au sens figuré et au sens propre dans cette région attachante, véritable plaque tournante entre 3 continents. Les belles plages de corail vous attendent et la civilisation millénaire de la Perse ne manquera pas de vous émerveiller.

Tout au long de l'histoire, les Iraniens ont créé une civilisation spécifique avec des villes et des ports magnifiques. Ils ont envisagé de favoriser l’expansion de cette région en développant l'urbanisme, l'agriculture et l'élevage, les communications trans-régionales, la voile, le commerce international ce qui a permis des innovations importantes dans l'art et l'architecture, depuis les dômes, le qanat et la tour de vent jusqu'à la musique, la danse, instruments de musique. En s'appuyant sur une civilisation et une culture riches et enracinées, ils ont dominé des territoires entiers s’étendant bien au-delà de l’Iran contemporaine.

Ce panorama du Golfe Persique peut être organisé en automne et en hiver, et vous permet d’être au cœur d’un centre de communication majeur, reliant trois continents, l'Asie, l'Afrique et l'Europe, et l’ancienne voie de communication des civilisations Sumeriennes (première civilisation urbaine du sud de la Mésopotamie, du sud de l'Irak d'aujourd'hui, d'Akkad et d'Elam), de l’ancienne civilisation pré-iranienne de l'extrême ouest et au sud-ouest de ce qui est aujourd'hui l'Iran moderne(aujourd’hui le Khuzestan et Ilam). Vous aurez la chance de visiter la forêt de Hara, petites et grandes îles chargées d’histoire, de belles plages de corail mais aussi des chefs-d'œuvre précieux, de la musique et des coutumes locales. Vous apprendrez à connaître l'architecture riche, l'art impressionnant et la littérature glorieuse de cette terre ancienne, et de vous familiariser avec les grands poètes et écrivains iraniens. Ainsi, vous reviendrez de ce voyage avec des expériences uniques et des souvenirs heureux de la majestueuse terre de Perse.

 

Jour 1: arrivée à Téhéran, visite de la capitale

Visites: Musée des tapis, Complexe Sa'ad Abad, Musée Reza Abbasi, Tour Milad, Pont Tabiat (sur demande, moyennant un supplément)

Lors de votre arrivée à l'aéroport de Téhéran, notre représentant, portant notre pancarte PTA, vous rencontrera et assurera votre transfert jusqu’à votre hôtel. Vous aurez le temps de vous reposer et de vous détendre avant que notre visite matinale de Téhéran commence. Pour éviter le trafic routier très dense, prendre le métro est la meilleure façon de visiter Téhéran. Nous prenons donc le métro et ponctuellement les taxis pour circuler plus rapidement et selon les modalités définies sur place par votre guide.

Nous quittons l'hôtel à 9h30 pour visiter le musée du Tapis qui abrite plus de 100 pièces spectaculaires de toute l'Iran. Ici, nous aurons l'occasion de voir une grande variété de tapis persans tissés à la main. Il nous sera également conté l'histoire de ces tapis.

Ensuite, nous rendons visite au Complexe Sa'ad Abad comptant une immense superficie de 1 100 000 mètres carrés et nous visiterons 2 des plus emblématiques palais du complexe. Le complexe a d'abord été construit et habité par les monarques Qajar au 19ème siècle. La dynastie des Pahlavi, y vivait dans les années 1920, et Mohammad Reza Pahlavi, s'y est installé dans les années 1970. Après la révolution de 1979, le complexe est devenu un musée. Sa'ad Abad nous laissera sans aucun doute une impression durable.

Viendra ensuite le moment du déjeuner, organisé dans un restaurant exquis et traditionnel.

Ensuite, nous nous arrêtons au musée Reza Abbasi situé à Seyed Khandan. Le musée a pris le nom de l’un des artistes de la période Safavide. Il abrite une collection unique d'art persan datant du deuxième millénaire av. J.-C., de l'époque pré-islamique puis des siècles suivants.

Enfin, nous visitons la Tour Milad, la sixième plus grande tour du monde située à 435 mètres de la base jusqu'à la pointe de l'antenne (si elle est ouverte). Le soir, nous pouvons faire un tour jusqu’au pont Tabiat (“Pont Nature”) moyennant un supplément. C'est le plus grand pont piéton construit en Iran. Long de 270 mètres, il relie deux parcs publics - le parc Taleghani et le parc Abo-Atash - en s'étendant sur l'avenue Shahid Modarres, l'une des principales routes du nord de Téhéran.

Attention : la priorité dans les visites peut être modifiée en raison de votre arrivée, de votre guide et des vacances officielles et non officielles de certains musées.

 

Jour 2 : Visite de Téhéran, départ pour Qeshm

Visites : Musée national d'Iran, Palais Golestan, bazar, Musée national des bijoux

Nous commençons la journée tôt le matin par une visite du Musée national d'Iran, une institution formée de deux complexes : le Musée de l'Iran antique qui a été ouvert en 1937 et le Musée de l'ère islamique qui a été inauguré en 1972. Il abrite des témoignages de premier plan, de véritables chefs-d’œuvre de l’art iranien, remontant à la pré histoire, puis à l’antiquité iranienne :  poteries, figurines, bronzes, textiles ainsi que des livres et des pièces de monnaie rares. Nous verrons l'évolution de l'humanité à travers le spectacle merveilleux de ces reliques, jusqu’aux objet de l’époque islamique : décors de stucs, céramiques, etc.

Ensuite, nous partons à la découverte du palais du Golestan, l'ancien complexe royal Qadjar. C'est l'un des plus anciens monuments historiques du patrimoine mondial appartenant à un groupe de bâtiments royaux qui étaient autrefois enfermés dans les murs de chaume de la cité de Téhéran. Il se compose de jardins, de bâtiments royaux, de collections d'artisanat iranien et de cadeaux européens des XVIIIe et XIXe siècles.

Ensuite, nous nous promenons dans le bazar. Le bazar, en Iran, est le poumon économique du pays. C’est aussi le lieu privilégié de socialisation et un lieu où s’exercent les pouvoirs corporatistes et politiques.

Déjeuner

Notre excursion de Téhéran par la visite du musée national des bijoux, renfermant certainement une des plus inestimables collection de bijoux et de pierres précieuses du monde, accumulés depuis l’époque safavide (16ème siècle). Ne manquez pas le Darya-e-Noor (mer de la lumière), un des plus gros diamants (182 carats) appartenant à Nâder Shah.

Ensuite, nous partons à l'aéroport pour le vol vers Qeshm, la plus grande île iranienne du golfe Persique. Nous passons la nuit à Qeshm.

 

Jour 3: visite de l'île Hormoz

Visites : attractions naturelles de l'île Hormoz

Aujourd'hui, nous prenons un ferry pour Hormoz, une île iranienne dans le golfe Persique, pour profiter de ses beautés naturelles. Partout où nous regardons, tout est intéressant. Il semble que toute la gamme des couleurs et des formes soit présente sur l'île : grottes impressionnantes, rivières ondoyantes et roches aux formes étranges, notamment.

Situé dans le détroit d'Ormuz, à 8 kilomètres de la côte iranienne, l'île Hormoz fait partie de la province d'Hormozgan avec une superficie de 42 km2. Elle est couverte de roches sédimentaires et de couches de matière volcanique en surface. Le point le plus haut de l'île est d'environ 186 mètres au-dessus du niveau de la mer. En raison du manque de précipitations, le sol et l'eau sont salées. L'île Hormoz est considérée comme un réservoir minéralogique unique, en raison de la variété incroyable de roches et de minéraux trouvés dans cette petite zone. Le seul monument souligné dans la région, est un ancien fort portugais colonial en ruine. Il n'y a aucun signe de vie autour des murs qui s'écroulent. Les caractéristiques géologiques de la région font de cette île un endroit unique dans le monde et une destination privilégiée pour le géotourisme.

Jour 4: visite de l'île de Hengam, grottes de sel et forêts de Hara

Visites : attractions naturelles de l'île de Hengam, grottes de sel, forêts de Hara

Aujourd'hui, nous prenons un ferry pour une autre île iranienne dans le golfe Persique : l’ile de Hengam. Située au sud de l'île de Qeshm, elle est large de 36,6 kilomètres et en forme de cône tronqué. L'île est généralement calcaire et généralement basse. Le point le plus élevé de l'île est la colline Nakas avec une altitude d'environ 106 mètres. La distance entre l'île de Hengam et l'île de Qeshm est d'environ 2 kilomètres. L'activité économique principale est la pêche, ainsi que le tourisme. Les sites principaux de Hengam sont les bâtiments portuaires anglais, ainsi que le stockage du charbon, les naufrages portugais et les animaux aquatiques tels que les tortues, les dauphins, les coraux et les requins.

Ensuite, nous poursuivons par la visite de la grotte de sel qui est l'un des chefs-d'œuvre naturels à l'île de Qeshm. Certaines montagnes de Qeshm se sont transformées en grottes de sel en raison de l'accumulation d'eau de mer dans une panne profonde et des précipitations subséquentes de sel. De telles grottes ne sont pas seulement importantes en tant que site d’intérêt touristique, mais elles possèdent aussi d’intéressantes caractéristiques géologiques. Le dôme de sel de Namakdan est le seul dôme de sel dans l'île de Qeshm qui s'étend du promontoire du sud de Salakh jusqu'au promontoire du nord-est de Basaeedou. Les grottes marines sont situées au sud du dôme de Namakdan et ont jusqu'à 20 mètres de haut et 6 kilomètres de long. Les murs des grottes sont formés de bandes de sel colorées et de minerais ferreux d'hématite, ce qui leur confère une beauté particulière. Aussi stalagmites, stalactite et sels cristallisés, présents dans la grotte, ont ajouté à ses beautés. Selon des recherches récentes, la respiration dans les grottes peut être utile pour guérir l'asthme.

Ensuite, nous visitons les forêts de Hara (mangroves) de Qeshm. En raison du manque de précipitations, le sol et l'eau de l'île sont salées. En conséquence, les spécialistes ont aidé à cultiver des mangroves blanches ou des arbres de Hara à se développer sous ce climat. L'arbre de Hara se développe à des hauteurs de trois à huit mètres et a des feuilles et des branches vertes. L'arbre est une plante d'eau salée qui est souvent submergée à marée haute. Il fleurit généralement et porte des fruits de la mi-juillet à août, avec des fleurs jaunes et un fruit doux d'amande. Dénommé par l'espèce Avicennia marina, connue sous le nom d'arbre "Hara", les forêts représentent une ressource écologique importante. La «zone protégée de Hara» est une réserve de biosphère où l'utilisation commerciale est limitée à la pêche (principalement les crevettes), les excursions en bateau touristique et la coupe limitée de mangroves pour l'alimentation animale. La zone est un habitat majeur pour les oiseaux migrateurs en saison froide, et pour les reptiles, les poissons et les variétés d'arthropodes et de bivalves. Les tortues vertes et les serpents aquatiques venimeux sont également endémiques. La faune comprend des hérons, des flamants roses, des pélicans et des aigles de pêcheurs. Une autre caractéristique importante de ces forêts est qu’elles apportent les conditions appropriées pour l'ovulation du poisson dans le golfe Persique.

 

Jours 5 et 6: De Qeshm à Kish par bateau de croisière0

Visites : beautés naturelles du golfe Persique et des îles voisines à bord

Les navires qui se déplacent entre les principaux ports de l'Iran et d'autres pays du Golfe Persique sont un autre moyen de voyager économique mais efficace. Si vous visitez l'Iran, ne manquez pas le voyage dans le golfe Persique. Bien que cela puisse prendre plus de temps, nous vous recommandons de voyager par bateau. Nous partons pour un voyage passionnant entre Qeshm et Kish à bord du bateau Sunny, le premier navire de croisière à quai à l’île de Kish depuis près de 40 ans. Sunny mesure 176 mètres de long, 23 mètres de large avec sept étages, 130 cabines et 417 lits. Il dispose d'une variété d'équipements, dont une piscine, un sauna, un restaurant, deux salles de cinéma, une bibliothèque, une salle de conférence, un café et une salle de jeux pour enfants. Il nous faudra deux jours pour arriver à l'île Kish, mais ce sera une expérience inoubliable pour tous ceux qui aiment profiter des beautés des îles voisines sur l'eau claire du golfe Persique.

Jour 7: visite de Kish

Visites : ancienne ville de Harireh, Green Tree Recreational Complex, les anciennes caves d'eau,

Aujourd'hui, nous faisons un tour de l'île de Kish, une île de villégiature de 91 kilomètres carrés dans le golfe Persique, au large de la côte sud de l'Iran. En raison de son statut de zone de libre-échange, elle est considérée comme un paradis pour les touristes, avec de nombreux centres commerciaux, , attractions touristiques et hôtels de villégiature. Environ 1 million de personnes visitent l'île chaque année. L'île Kish était classée parmi les 10 plus belles îles du monde par Le New York Times en 2010 et est la quatrième destination de vacances les plus visités au Moyen-Orient. C'est une petite île, mais elle a de nombreuses attractions touristiques.

Notre visite du matin de l'île comprend une visite à l'ancienne ville de Harireh. Très probablement, la ville ancienne de Harireh est la même ville mentionnée par le célèbre poète perse Sa'di dans son livre Golestan. Selon les écrits d'historiens iraniens et arabes, la ville de Harireh était située au centre de la partie nord de l'île, où les ruines de la ville peuvent être vues aujourd'hui. La visite de cette ancienne ville est l'occasion de se familiariser avec l'histoire de l'île tout en profitant du Green Tree Recreational Complex, situé près de la ville antique.

Notre visite de la ville en soirée comprend une visite dans les anciennes caves à eau. Les habitants de Kish, par le passé, utilisaient une sorte de système de stockage traditionnel pour collecter l'eau de pluie. Ces entrepôts ont été creusés dans le sol et d’un dôme. Avec l'émergence d'installations de dessalement de l'eau, ces entrepôts ont perdu leur importance, mais le site est très intéressant pour comprendre la façon dont on conservait l’eau par le passé.

Ensuite, temps libre sur l'île. Vous pourrez profiter des attractions naturelles de l'île pour nager, faire de la plongée, du kite, du bateau sur l'eau claire du golfe Persique ou en vous attardant dans les différents centres commerciaux.

 

Jour 8: Visiter Kish, vol pour Ahvaz

Visites : ville souterraine de Cariz

Aujourd'hui, nous continuons notre visite par la ville souterraine de Cariz. Le qanat de Kish a plus de 2 500 ans et, actuellement, il a été transformé en ville souterraine à une profondeur de 16 mètres sous la surface, avec une superficie de plus de 10 000 mètres carrés. Dans la reconstruction de ce qanat appelé Cariz, des espaces ont été attribués à des étals artisanaux, des restaurants et des maisons de thé traditionnelles, des amphithéâtres, des centres de conférences et des galeries d'art. Des efforts ont été faits pour préserver le tissu traditionnel et historique du site.

Puis nous prenons le vol pour Ahvaz, une ville au sud-ouest de l'Iran et la capitale de la province du Khuzestân. Le siège de la province a, pendant la plus grande partie de son histoire, été au nord, d'abord à Suse (Shush) puis à Shushtar. A l'époque sasanide, la capitale de la province fut transférée dans son centre géographique, à la ville-fleuve d'Hormuz-Ardashir (Ahvaz moderne). Cependant, plus tard et pendant l'ère islamique, le siège provincial est revenu et est resté à Shushtar, jusqu'à la fin de la Qajar. Avec l'augmentation du commerce maritime international arrivant sur les rives du Khuzestan, Ahvaz est devenu un endroit plus approprié pour demeurer la capitale provinciale. La seule rivière navigable de l'Iran, Karun, passe au milieu de la ville. Cette dernière a une longue histoire datant de la période achéménide. Dans l'antiquité, c'était l'un des principaux centres de l'Académie de Jondishapur. Elle abrite plusieurs universités, institutions, entreprises éminentes et clubs sportifs. En Iran, elle est connue pour sa diversité ethnique, accueillant Perses, Arabes, Juifs, Arméniens etc.

 

Jour 9: visite de Suse, Shushtar et Chogha Zanbil

Visites : le tombeau de Daniel, le palais d'Apadana et le château historique de Suse, les chutes d'eau de Shushtar et les ponts historiques, le temple de Chogha Zanbil et les reliques historiques de Haft Tapeh.

Aujourd'hui, nous commençons par une visite matinale à Suse (Shush), Shushtar et Chogha Zanbil. Les restes et les reliques historiques de Suse témoignent de son existence plusieurs siècles avant JC. C'est la région où l'un des premiers gouvernements du monde a été formé, ce qui a entraîné la fusion entre les deux cultures du plateau iranien et la Mésopotamie. Nous rendons hommage au tombeau de Daniel qui a attiré un flux régulier de pèlerins de tout le Moyen-Orient. Ensuite, nous serons enchantés par la beauté exquise du palais Apadana et du château de Suse. Ensuite, nous visitons les charmantes chutes de Shushtar et les ponts historiques. Enfin, nous remplissons notre imagination avec émerveillement avec une visite au magnifique temple de Chogha Zanbil et les reliques historiques de Haft Tapeh. Nous passons la nuit à Shushtar.

 

Jour 10: Route pour Shiraz, visite de Kurangun, Sarab-e Bahram, Bishapur et gorge de Chogan sur le chemin

Visites : Kurangun, Sarab-e Bahram, Bishapur, Anahita Temple, Gorge Chogan

Aujourd'hui, nous poursuivons notre periple jusqu’à Shiraz. Sur le chemin, d'abord, nous nous arrêtons à Kurangun, un site près de Fahlian dans la province de Fars, connu pour son relief rupestre Elamite de l'âge du bronze. Le relief de Kurangun est l'un des deux reliefs de roche Elamite dans la province iranienne de Fars. L'autre est à Naqsh-e Rustam. Les deux montrent presque la même scène qui est une scène de culte religieux.

Ensuite, nous passons à Sarab-e Bahram. Le roi iranien Bahram II a été l'un des dirigeants de la dynastie Sasanide qui a perdu le pouvoir du grand prêtre zoroastrien Kartir. Cependant, Bahram II a laissé pas moins que dix reliefs de rupestres. L’un d'entre eux peut être obeservé à Sarab-e Bahram, au nord de Bishapur le long de la route royale. C'est en fait le plus ancien relief rupestre sasanide sur lequel le roi fait face aux spectateurs.

Ensuite, nous nous dirigeons vers Bishapur, une ancienne ville située au sud de Faliyan moderne, sur l'ancienne route entre Persis et Elam. La route reliait les capitales Sassanides Istakhr (très près de Persépolis) et Ctesiphon. Nous visiterons également le temple Anahita avec sa structure étrange et intéressante également d’époque Sassanide.

Le dernier arrêt sera à la Gorge Chogan qui est une vallée avec une rivière au nord de l'ancienne ville de Bishapur. Il y a 6 sculptures de roche géantes sur les murs racontant l'histoire de la défaite de l'Empire romain par le roi Sassanid, Shapour II (309 à 379) et aussi le Roi Bahram II (276-293) conquérant les Arabes et les rebelles. Finalement, nous continuons jusqu'à Shiraz. Nous arrivons à Shiraz le soir et nous nous rendons à notre hôtel où nous passons la nuit.

Jour 11: Excursion à Persépolis et Necropolis, visite de Shiraz (l'ancien patrimoine historique et culturel du district de Sang-e-sia)

Visites : Persépolis, Necropolis, quartier de Sang-e-sia, Bibidokhtaran, Mosquée Mirhadi, Mosquée Moshir, tombe de Sibooyeh, les hôtels traditionnels de la chaîne Niayesh

Notre excursion pour aujourd'hui est Persepolis. Fondée par Darius I en 518 avant JC, Persépolis était la capitale de l'Empire achéménide. La cité a été construite sur une immense terrasse semi-artificielle creusée dans la roche. Le « roi des rois » y a créé un impressionnant complexe de palais inspirés des modèles mésopotamiens. L'importance et la qualité des ruines en font un site archéologique unique. Il semble que Darius ait planifié ces constructions non seulement comme siège du gouvernement mais aussi, et surtout, comme un lieu de spectacle et un centre spectaculaire pour les réceptions et les festivals des rois achéménides et de leur empire notamment pendant Nowruz.

La deuxième visite où nous nous arrêtons est Necropolis. En face du mont Rahmat, à dix minutes au nord, se dresse fièrement la nécropole, magnifique lieu de sépulture des rois achéménides. Le site renferme également sept bas-reliefs remontant aux périodes Elamite et Sassanide.

Ensuite, nous retournons à l'hôtel pour un peu de détente. Dans la soirée, nous partons à pied pour une visite du quartier historique et culturel de Sang-e-sia (pierre noire), visite du sanctuaire de Bibidokhtaran avec son architecture unique qui est un rappel du célèbre Dôme de Soltaniyeh à Zanjan (le troisième plus grand dôme du monde après les dômes de la cathédrale de Florence et de Sainte-Sophie), son importance dans le monde musulman peut être comparée à celle de la coupole de Brunelleschi pour l'architecture chrétienne.

Visite du très vieux cyprès et la mosquée de Mirhadi, visite de la mosquée Moshir et promenade jusqu’à l’église arménienne (en tant que chrétien, vous pouvez visiter si vous le souhaitez), visite du tombeau de Sibooyeh, visite des hôtels traditionnels de la chaîne de Niayesh qui incluent les maisons historiques de Moayedi, Mostafavi et Nematollahi. Vous verrez l'évolution de l'architecture iranienne depuis 200 ans, à l'ère Qajar et à l’époque contemporaine. Vous découvrirez certains éléments de l'architecture dans la décoration intérieure des anciennes maisons de Pahlavi telles que l'arrière-cour, la cour et les chambres autour de la cour, la maison d'hôtes, la piscine, le Shahneshin, l'Orsi, le Panjdari et le Gushvareh. Nous clôturons notre belle journée par un diner typique au restaurant Delgosha.

 

Jour 12: Visiter Shiraz, vol pour Téhéran, transfert à l’aéroport international pour votre vol retour

Visites : Palais Karim Khan, Mosquée Vakil, Bazar Vakil, Saraye Moshir, Nasir Almolk, les tombeaux de Hafez et Saadi

Shiraz est reconnue comme le cœur de la culture perse et cette ville de sophistication ne manquera jamais d'évoquer des images de roses, de rossignols, de jardins et de poésie. Au début de la matinée, replongez-vous dans l’atmosphère de Shiraz, à l’époque de la dynastie des Zand. Soyez inspiré par le magnifique palais Karim Khan, la splendide mosquée Vakil, le bazar Vakil et Saray-e-moshir avec sa splendide architecture et ses intéressantes échoppes d’artisanat, la mosquée Nasir Almolk.

Ensuite, nous nous arrêterons pour un déjeuner iranien dans l'un des restaurants traditionnels de Shiraz.

Cette magnifique ville dans la province de Fars abrite des poètes célèbres tels que Hafez et Sa'adi et des sites historiques d'époques différentes remontant à 6 000 ans ont pu être mis à jour. Hafez est l'un des plus grands poètes qui ont impressionné le monde entier par la maîtrise de leur art. Ses poèmes enchantent encore aujourd’hui et son tombeau est devenu un lieu de recueillement. Saadi était un poète, philosophe et mystique est un des premiers grands voyageurs. Il a voyagé dans différents pays et villes il y a environ sept siècles. Puis il a rassemblé toutes ses expériences en vers, en rimes et en prose dans deux livres intitulés Boustan et Golestan. N’hésitez pas à parcourir ces œuvres en anglais ou en français, elles sont source d’inspiration pour de nombreux iraniens. Nous aurons l'occasion de rendre hommage aux tombeaux de ces grands poètes

Puis viendra le moment de se quitter et de partir pour l’aéroport de Shiraz, d’où vous quitterez l'Iran, la terre de l'histoire, de la culture, de la nature, de la beauté et de l'hospitalité, dont vous aurez de bons souvenirs pour toujours. Sur demande, vous pouvez prendre un vol direct de Shiraz vers votre ville avec Turkish, Qatar et Austrian Airlines.